12 millions de personnes sont touchées par un handicap en France. Voici les principales données disponibles pour mieux comprendre.

 

On compte 6 grandes familles du handicap :

  • le handicap moteur,

  • le handicap visuel,

  • le handicap auditif,

  • le handicap psychique,

  • la déficience intellectuelle 

  • les maladies invalidantes. 

 

L'enquête HID (Handicaps, incapacités, dépendance) réalisée par l'INSEE entre 1999 et 2001 est la première enquête nationale sur le handicap et la dépendance.

 

12 millions de français (sur 66 millions) sont touchés par un handicap, 
1,5 million sont atteints d’une déficience visuelle et 850 000 ont une mobilité réduite.

 

730 000 personnes cumulent les 3 formes de handicap (ressenti du handicap, limitation fonctionnelle et reconnaissance administrative).

 

938 000 personnes handicapées déclarent une reconnaissance administrative d’un handicap et sont en emploi sur le marché du travail.

 

4,6 millions de personnes présentent une forme de handicap chez les plus de 20 à 59 ans et vivent à domicile, soit 14% de cette population.

 

2,7 millions de personnes en âge de travailler sont bénéficiaires d'une reconnaissance administrative, soit 36%.

 

80% des handicaps sont invisibles… alors que le fauteuil roulant est LE signe du handicap (places de parking, toilettes, etc.)

 

Aujourd'hui, 15 000 enfants naissent handicapés chaque année (soit environ 2% des naissances), dont 7 500 avec des déficiences sévères. (800 000 naissances/an environ en 2012). La moitié de ces handicaps est d'origine périnatale, c'est-à-dire survenant pendant la grossesse et lors de l'accouchement, soit entre 3 000 et 4 000 naissances par an. Ce phénomène est lié aux progrès médicaux qui limitent le nombre de décès à la naissance et à l'augmentation du nombre d'enfants prématurés. (Inserm 2004).

 

L'espérance de vie des personnes handicapées mentales a triplé en 50 ans. Actuellement, l’espérance de vie d’une personne trisomique est supérieure à 55 ans, alors qu’elle n’était que de 9 ans en 1929. On estime même qu’une personne trisomique sur 10 vivra jusqu’à 70 ans. Même évolution pour les personnes polyhandicapées dont la moyenne est passée de 30 ans à 50 ans entre les années 70 et les années 90.

 

Selon les statistiques, 85 % des personnes handicapées le deviennent après l'âge de quinze ans, ce qui fait du handicap dit " acquis " la situation la plus répandue.

 

278 978 enfants handicapés étaient scolarisés en France à la rentrée 2015 en milieu ordinaire, sur 350 333 enfants handicapés scolariséstous milieux confondus.

 

Sources :
 

«Les chiffres clés de l’aide à l’autonomie 2016», CNSA, 20 pages.

«En 2015, le nombre d’allocataires des minima sociaux toujours en hausse mais de façon plus modérée», DREES, Etudes & Résultats n°1009, 05/2017, 6 pages.

«Le niveau de vie des personnes handicapées : des différences marquées selon les limitations», DREES, Etudes & Résultats n°1003, 03/2017.

«Travailleurs handicapés : quels accès à l’emploi en 2015 ?», DARES Analyses, 05/2017, 10 pages.

«MENESR, repères et références statistiques 2016».

Statistiques
Scolarisation des élèves handicapés ... en chiffres

Chiffres entre 2004 et 2014 (source "Repères et Statistiques") 

A noté qu'entre 2004 et 2013, ce chiffre a augmenté d'environ 47%.

Pour autant, nous n'avons pas mis 47% d'enfants handicapés en plus au monde.

Cette hausse s'explique par la nouvelle définition du handicap :

"Constitue un handicap toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant."

Il n'y a pas plus d'élèves handicapés scolarisés en milieu ordinaire mais de plus en plus d'élèves scolarisés entrent dans le champs du handicap.

Nombre d'enfants, adolescents avec une reconnaissance de handicap :

Nombre d'enfants, adolescents en établissements spécialisés

A noter qu'une enquête DRESS de 2016 comptabilise 107 000 enfants en établissements sanitaires et médicaux sociaux.
Si la loi du 11 février 2005 affichait une volonté de favoriser la scolarisation en milieu ordinaire en adaptant l'école aux besoins spécifiques des élèves en situation de handicap, fort est de constater avec ces chiffres que la situation n'a pas évoluée : le nombre d'enfants ou adolescents orientés en institution reste stable, voir augmente un peu. Aucune information quand à l'enseignement et la formation professionnelle dispensés.

Nombre d'enfants, adolescents en milieu ordinaire

On note simplement une augmentation de 5% d'élèves handicapés orientés dans des classes "à part" dans des écoles ordinaires.

En conclusion : la loi du 11 février 2005 n'a finalement pas changé grand chose à la scolarisation des élèves en situation de handicap si ce n'est d'imposer à ces enfants et à leurs familles une multitudes de démarches à accomplir pour faire la preuve que leur enfant pourrait bénéficier de ce droit constitutionnel qu'est le droit à l'enseignement et à la formation professionnelle pou tous ... si toutefois.

Et l'école de la République scolarisera au final que les enfants qu'elle voudra bien considérer considérer comme "scolarisable".

Quand aux enfants "sans solutions" ... environ 20 000 enfants solution : article libération 2015

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • W-Pinterest